Oméga-3 et immunité

Une nouvelle recherche sur la fonction des acides gras oméga-3 dans la santé immunitaire présentée par l’équipe de Goerlich, partenaire exclusif de distribution d’Epax en Allemagne.

Par Christina Spötzl, responsable du développement de projets chez Goerlich Pharma GmbH.

À l’exception des vitamines et des minéraux, l’EFSA a évalué positivement plus d’allégations santé pour les deux acides gras EPA et DHA que pour toute autre substance. Grâce à un ensemble de preuves scientifiques, il existe des allégations de santé approuvées concernant la fonction cardiaque, le maintien d’une vision normale, la fonction cérébrale normale, la pression artérielle, les lipides sanguins (taux de triglycérides) et le développement du cerveau et des yeux chez le fœtus (1).

Parallèlement, la supplémentation en acides gras oméga-3, aux côtés de vitamines, de minéraux et d’autres micronutriments, a été décrite comme « une stratégie sûre, efficace et peu coûteuse pour aider à soutenir une fonction immunitaire optimale » (2). Ils sont l’une des cinq principales préparations pour le système immunitaire (3). L’une des raisons en est que le corpus de preuves sur le rôle de l’EPA et du DHA dans la santé immunitaire ne cesse de croître. En 2020, par exemple, les scientifiques ont découvert de nouvelles preuves de la façon dont ils fournissent des éléments de base pour réduire l’inflammation (4).

La structure du système immunitaire

Le système immunitaire est composé d’une multitude d’organes, de cellules et de substances messagères. Pour que l’organisme puisse réagir de manière adéquate aux agents pathogènes tels que les bactéries, les virus et les champignons, tous ces éléments doivent fonctionner ensemble. Deux des composants les plus importants du système immunitaire sont la peau et les muqueuses. Celles-ci constituent le premier point d’entrée de nombreux agents pathogènes et l’endroit où se produisent les premières réactions de défense.

Les ganglions et les conduits lymphatiques, ainsi que les amygdales palatines et pharyngées, contiennent des cellules de défense qui, à leur tour, produisent des anticorps. Ils représentent la structure de base de la réponse immunitaire. Les cellules de défense, les cellules T ou lymphocytes T, sont formées dans le thymus et stockées dans la rate, le plus grand organe lymphatique, jusqu’à ce qu’elles soient utilisées. Entre-temps, la moelle osseuse est le lieu de formation des lymphocytes B (le « B » signifie moelle osseuse.) (5)

Nouvelle étude : Les acides gras oméga-3 et le système immunitaire

En 2020, le professeur Dr Oliver Werz de l’université Friedrich Schiller et le professeur Dr Charles N. Serhan de la Harvard Medical School ont fait état du lien entre les acides gras oméga-3 et la fonction immunitaire. Les bactéries pathogènes influencent la fonction des macrophages et contrôlent ainsi l’ensemble du processus d’inflammation, et les acides gras jouent un rôle dans la dissolution de cette cascade. Werz et Serhan ont découvert le mécanisme cellulaire sous-jacent exact de ce processus. En utilisant des agents pathogènes tels que Escherichia coli et Staphylococcus aureus, ils ont constaté que les bactéries produisaient des effets opposés dans différentes populations de macrophages, les différentes populations jouant un rôle dans la phase initiale ou la phase de résolution de l’inflammation. Cependant, les bactéries amènent également les macrophages à produire davantage de substances dissolvant l’inflammation, telles que les résolvines, les lipoxines et les protectines des acides gras oméga-3. Les résolvines ont une structure lipidique et sont dérivées de l’EPA et du DHA.

Cette étude pourrait être importante pour le traitement des maladies inflammatoires chroniques à l’avenir (4). Ses résultats sont également cohérents avec ceux d’une étude de S. Gutiérrez, de Suède, qui a constaté que l’EPA et le DHA fournissent les éléments de base des substances résolutives de l’inflammation qui favorisent l’apaisement des réactions inflammatoires (6).

COVID-19 et l’alimentation en oméga-3

Naturellement, des études récentes ont examiné un rôle possible des oméga-3 dans la lutte contre le COVID-19. Des recherches menées par le Cedars-Sinai Medical Center de Los Angeles suggèrent que les personnes ayant un indice élevé d’oméga-3 sont moins susceptibles de mourir d’une infection par le COVID-19 (7). On pense que les mécanismes d’action de ce phénomène sont les effets anti-inflammatoires de l’EPA et du DHA, qui entraînent une réponse plus faible des cytokines et une résolution plus rapide de l’inflammation. Sur la base de ces informations, de nombreuses études d’intervention avec l’EPA et le DHA sur la prévention et le traitement du COVID-19 ont commencé à avoir lieu (8).

En outre, il est probable que le régime alimentaire joue un rôle important dans l’évolution de la COVID-19. En fonction de la gravité de la maladie virale, il est important de continuer à fournir à l’organisme des micronutriments importants, notamment des acides gras oméga-3. Les recherches de Mendivil ont clairement montré que les acides gras oméga-3 conduisent à une réponse immunitaire régulée (9). Étant donné que les évolutions sévères du COVID-19 sont plus fréquemment observées chez les patients souffrant de maladies cardiovasculaires telles que l’hypertension artérielle et le rétrécissement des artères coronaires, une supplémentation en acides gras oméga-3 peut également être bénéfique dans ce cas (10).

Haute concentration, haute qualité

Divers facteurs influencent les propriétés anti-inflammatoires de l’EPA et du DHA. Par exemple, des concentrations plus élevées d’EPA et de DHA donnent de meilleurs résultats que des concentrations plus faibles (11). Epax, fabricant de concentrés d’oméga-3 marins de qualité supérieure, est partenaire de Seanova depuis de nombreuses années. Epax a été la première entreprise à créer des ingrédients EPA/DHA spécifiques à certaines conditions, étayés par des études cliniques, et ses récents investissements en R&D lui ont permis de développer de nouveaux produits et des technologies de pointe. Son processus de distillation exclusif, par exemple, lui permet d’offrir des niveaux de concentration d’EPA/DHA encore plus élevés. L’innocuité et l’efficacité des produits Epax ont été testées dans plus de 100 études cliniques évaluées par des pairs – plus que toute autre société d’oméga-3 marins. Ce corpus de recherches couvre un large éventail de catégories, notamment l’immunité, ainsi que la santé cardiovasculaire, la santé des articulations et la cognition.

[1] Bundesministerium für Ernährung und Landwirtschaft (2019): „Nährwert- und gesundheitsbezogene Angaben bei Lebensmitteln – die Health Claims Verordnung“: URL: https://www.bmel.de/DE/themen/ernaehrung/lebensmittel-kennzeichnung/pflichtangaben/naehrwertinformationen-health-claims.html (Stand: 09.02.2021)

[2] P. Calder et al. (2020): “Optimal Nutritional Status for a Well-Functioning Immune System Is an Important Factor to Protect against Viral Infections“

[3] Euromonitor International (2020): Euromonitor International Health & Nutrition Survey 2020

[4] O. Werz et. al (2020): “ Human macrophages differentially produce specific resolvin or leukotriene signals that depend on bacterial pathogenicity”

[5] Apothekenumschau (2019): „Das Immunsystem“ URL: https://www.apotheken-umschau.de/Immunsystem (Stand: 09.02.2021)

[6] S. Gutiérrez et al. (2019): “Effects of Omega-3 Fatty Acids on Immune Cells”

[7] Fatty Acid Research Institute (2021) ‘Pilot Study Suggests Link Between the Omega-3 Index and Risk for Death from COVID-19’

[8] P. Weill et al. (2020): „May omega-3 fatty acid dietary supplementation help reduce severe complications in Covid-19 patients?“

[9] C.O. Mendivil (2021): „Dietary Fish, Fish Nutrients and Immune Function: A Review“

[10] Gesund.bund.de (2021): „COVID-19: die Erkrankung in der Übersicht“, URL: https://gesund.bund.de/covid-19?pk_campaign=ghp (Stand: 09.02.2021)

[11] K. Khoramipour (2020): „Physical activity and nutrition guidelines to help with the fight against Covid-19“